Le Festival du film d’Éducation


C’ est d’abord un festival de cinéma! Autour de l’Éducation, des films, des débats, des initiatives lycéennes‚  rassemblent la communauté éducative‚ les réalisateurs‚ les spectateurs... sur un regard soucieux de l’avenir de l’Éducation.
 Quand l’Éducation s’occupe de cinéma, elle participe à la construction de jeunes citoyens critiques face à toutes les images, dans lesquelles ils sont Immergés.Quand le cinéma s’occupe d’éducation, il participe à la construction d’une société humaine plus intelligente et solidaire.

Christian Gautellier

Directeur du festival


    • 4eme édition des échos du festival en Martinique

Les Ceméa de Martinique viennent d’organiser du mercredi 29 mars au samedi 1er avril leur 4e édition des échos, en projetant des films, courts ou longs-métrages, sélectionnés parmi les films de la 12e édition du Festival européen du film d’éducation de Evreux.

PDF - 743 ko
Article de Presse
Word - 69.5 ko
Allocution d’ouverture
Word - 19 ko
Allocution de clôture
PDF - 838.2 ko
Plaquette et programme


  • Auprès d’un large public, deux réalisatrices martiniquaises ont marquées l’édition avec la projection de : « Ti Coq », une fiction de Nadia Charlery et « Kimbidalë - Entière », un film documentaire d’Emmanuelle Labeau.

    Un formidable occasion de réfléchir et échanger sur les questions de l’enfance et de l’éducation, comme le souligne Gérard Bouhot, référent de ces échos en Martinique : "Ce festival est un événement culturel et citoyen qui propose des rencontres avec des réalisateurs de fiction ou de documentaires. À travers ces rencontres autour de l’enfance et l’éducation, notre objectif est de lutter contre toutes les discriminations". Article publié sur le site, http://www.martinique.franceantilles. (Voir également le dossier de presse en pièce jointe).

    Le festival s’est clôturé avec la présence de Idriss Gabel, réalisateur du documentaire Snoezelen, un monde en quête de sens. Au travers de ce documentaire, Idriss Gabel essaye de montrer "comment les professionnels du soin mettent en pratique cette notion douce dans l’intimité de la relation qu’ils nouent avec des personnes en souffrance, personnes atteintes de handicaps lourds ou de démence". Une occasion pour lui de présenter également une valise pédagogique qui permet de développer la méthode Snoezelen, méthode déjà proposée en Guadeloupe et à la Réunion.

    Vous pouvez voir le programme de cette 4ème édition ci-dessous.