• ₪Le jury Jeune

          

  • JPEG - 5.1 ko
    Agatha Bielecka

    Agatha Bielec, Présidente du jury

    « Cela fait quelques mois que je m’attache à suivre de près le cinéma et en particulier le cinéma documentaire. Mon stage de fin d’études, effectué récemment chez un distributeur de films documentaires, m’a permis de découvrir un univers passionnant, celui des hommes engagés, attachés à faire partager la richesse des histoires humaines. J’apprécie particulièrement le cinéma en tant qu’espace de découverte - de soi et des autres, de partage à travers le dialogue, mais aussi en tant que laboratoire d’idées, car c’est à partir de leur confrontation que s’opère la transformation de notre société. »


    JPEG - 5.1 ko
    Cassandre AMAH

    Cassandre Amah

    « J’ai 23 ans et vis à Marseille. Après un Master 2 Droit international public je rejoins la promotion 2013/2014 des Jeunes Ambassadeurs des droits auprès des enfants, mise en place par le Défenseur des Droits. Dès le lycée, je manifeste mon intérêt pour les droits de l’homme - et donc les droits de l’enfant - en participant au concours de plaidoiries organisé par le Mémorial de Caen. Ma participation en tant que juré du Festival du film d’éducation m’offre l’opportunité d’entrer dans l’univers double du cinéma et de l’éducation. Je souhaite y apporter mon regard sous l’angle des droits de l’enfant. »


    JPEG - 5.4 ko
    Charlotte Rajbaut

    Charlotte Rajba

    « Je suis éducatrice stagiaire à la Protection Judiciaire de la Jeunesse. Avant cela j’ai travaillé dans l’audiovisuel en tant qu’assistante de production. Depuis toujours le cinéma est une passion que j’aime associer à l’éducatif et utiliser comme un moyen d’expression. Ce qui m’intéresse également dans ce média, ce sont les discussions qu’il peut provoquer et les réflexions qu’il permet de faire émerger. Dans un monde d’images, il met en scène des émotions et des sentiments qui ne sont pas toujours aisés à exprimer. »


    JPEG - 5.5 ko
    Clara Legrout

    Clara Legrout

    « Je m’appelle Clara Legrout, j’ai 16 ans et j’habite à Eu. Je suis au lycée Anguier en première économique et sociale. Depuis ma rentrée en seconde je découvre de plus en plus le cinéma grâce à mon professeur documentaliste au lycée. J’ai d’abord choisi de participer au Ciné-Lycée qui consiste à projeter différents films dans l’année et aussi à différents accompagnements personnalisés sur le cinéma comme sur Glee sur lequel j’ai réalisé une vidéo. Je suis aussi une grande fan du genre fantastique ou aventurier et des sagas Hunger Games, Harry Potter et films Marvel. Depuis j’ai envie de faire des études de cinéma car c’est une passion qui ne cesse de grandir. »


    JPEG - 5.5 ko
    romain ramon

    Romain Ramó

    « À 20 ans, je développe actions et projets de médiation autour des Écrans pour l’association culturelle Interleukin’. Ma passion pour le 7 e art remonte à mes vertes années. À des heures bien tardives, je m’aventurais derrière la porte du salon pour zieuter via l’entrouverture les films d’Hitchcock dont ma mère se délectait. Après trois années en section audiovisuelle au lycée, j’ai découvert l’animation volontaire et me suis épris de l’éducation populaire. C’est par le biais de la formation BAFA que je devins militant Ceméa. C’est en tant qu’accompagnateur d’événements culturels pour l’Association Territoriale des Ceméa Nord-Pas-de-Calais que j’ai participé à ton organisation l’année dernière. Cinq jours t’ont suffi pour me séduire. Une lettre d’amour, trois dossiers d’accompagnement pédagogique et une dizaine de critiques de films plus tard, je me réjouis de te retrouver. Hier dans l’ombre de tes coulisses, aujourd’hui dans ta lumière. »


    JPEG - 5.1 ko
    Simon Pozzi

    Simon Pozzi

    « À 20 ans, je développe actions et projets de médiation autour des Écrans pour l’association culturelle Interleukin’. Ma passion pour le 7e art remonte à mes vertes années. À des heures bien tardives, je m’aventurais derrière la porte du salon pour zieuter via l’entrouverture les films d’Hitchcock dont ma mère se délectait. Après trois années en section audiovisuelle au lycée, j’ai découvert l’animation volontaire et me suis épris de l’éducation populaire. C’est par le biais de la formation BAFA que je devins militant Ceméa. C’est en tant qu’accompagnateur d’événements culturels pour l’Association Territoriale des Ceméa Nord-Pas-de-Calais que j’ai participé à ton organisation l’année dernière. Cinq jours t’ont suffi pour me séduire. Une lettre d’amour, trois dossiers d’accompagnement pédagogique et une dizaine de critiques de films plus tard, je me réjouis de te retrouver. Hier dans l’ombre de tes coulisses, aujourd’hui dans ta lumière. »
  • Les Ceméa coordonnent l’organisation du Festival,
    animé par un comité de pilotage des partenaires locaux et nationaux.
En partenariat
Avec le soutien de
Avec la participation de
Avec le parrainage