• La gouvernance d’internet, ou comment bâtir la société numérique du partage

      Intervention de Divina Frau Meigs Professeure à l’Université de Paris III en sciences de l’information et de la communication. Experte auprès de l’UNESCO, de la Commission Européenne et du Conseil de l’Europe.

            Mercredi 02 Décembre à 14h30, en partenariat avec le fonds MAÏF pour l’éducation

    • Cette conférence se donne comme objet d’apporter un éclairage sur les enjeux internationaux du numérique, animés par 3 débats majeurs : la gouvernance mondiale de l’Internet, la gratuité ou non de l’Internet, la propriété privée des données. En référence aux idées de « global », « public » et « commun », de big data, de self data… et dans le contexte d’un travail international important.

    • Cette conférence sera retransmise en direct le mercredi 2 en direct ;

      En partenariat avec le Fonds MAIF pour l’éducation sera diffusée en direct sur le réseau internet

      Le Forum de la Gouvernance d’Internet et l’UNESCO participent ainsi à des travaux pour élaborer une charte internationale fondée sur 4 principes : l’ouverture technologique, économique… et l’interopérabilité ; l’universalité et les droits de l’Homme (justice sociale…) ; l’accessibilité (pas seulement l’accès) ; la neutralité du net.
      Face à la nécessité de plus d’éthique dans la relation numérique, on ne peut rester à attendre tout du « haut » et il faut avancer des arguments et stratégies multi-acteurs pour une gouvernance « par le bas » et une action publique et citoyenne décentralisée.
      Il s’agit donc de créer une conscience culturelle et citoyenne qui autonomise et donne du pouvoir d’agir. Il s’agit de se poser la question de l’innovation sociale, de l’économie solidaire, de l’économie collaborative, et des dispositifs d’accompagnement éducatif et culturel tant auprès des publics adultes que des jeunes. Pour construire une « pédagogie » d’internet, de sa gouvernance, en référence aux droits de l’homme, pour sortir de la confusion actuelle où les nouvelles entreprises du net et la société civile ont un même projet et un même langage de départ (partage, échange…) mais pas d’arrivée, pour la plupart d’entre elles (solidarité, valeurs mutualistes…).
      L’enjeu est de ne pas considérer les individus comme des produits ou des audiences à vendre mais les prendre comme des citoyens en prise directe avec l’internet.


      Intervenante : Divina Frau Meigs, Professeure à l’Université de Paris III, en sciences de l’information et de la communication. Experte auprès de l’UNESCO, de la Commission européenne, du Conseil de l’Europe.

    • The governance of Internet or how to build the international digital society of sharing ?

      This conference’s goal is to enlighten the international stakes of the digital, through three major debates : the worldwide governance of the Internet, its gratuity, the private property of data. In reference to the ideas of « global », « public » and « common », of big data, self data... and in the context of an important international work.
      The Internet Governance Forum and the UNESCO contribute to a reflexion to conceive an international chart based on four principles : the economical and technological openness... and the interoperability ; the universality and human rights (social justice) ; the accessibility (and not just the access) ; the neutrality of the web.
      Faced with the necessity of more ethics in the digital relation, we cannot wait everything from the “top” and we have to think of multi-actors arguments and strategies for a governance by the “bottom” and a public and citizen decentralised action.
      This means creating a cultural and citizen awareness which gives the power and autonomy to act. It means wondering about collaborative economy, and teaching and cultural accompanying measures towards young people and grown-ups. To build a “pedagogy” of the internet, of its governance in regard to the human rights, to leave the actual confusion where new web companies and civilian society have the same language at the beginning (share, exchange...) but not at the end, for most of them (solidarity, mutual benefit values...)
      The stake is to not consider individuals as products or audiences to sell but as citizens in direct contact with the internet.



      Speaker : Divina Frau Meigs, Professor at the University of Paris III in information and communication sciences. Expert for the UNESCO, the European Commission and the Council of Europe.

    • Les Ceméa coordonnent l’organisation du Festival,
      animé par un comité de pilotage des partenaires locaux et nationaux.
    En partenariat
    Avec le soutien de
    Avec la participation de
    Avec le parrainage